"Il ne peux pas avoir faim, il vient tout juste de manger!"

©2000 Diane Wiessinger, MS, IBCLC 136 Ellis Hollow Creek Road Ithaca, NY 14850

Combien de fois avez vous mangé ou bu quelque chose aujourd'hui? Pause-café? Abreuvoir? De la gomme à mâcher? Une collation? Des grignotines devant la télé? La plupart des adultes ont une envie de manger ou boire à toutes les 90 minutes durant leurs périodes d'éveil.

Pourquoi avez-vous mangé, ou avez-vous bu? La faim? La soif? Le confort? Pour des raisons sociales? Juste parce que?

Essayez-vous de prendre du poids? Si vous deviez doubler votre poids en dedans des 6 prochaines mois, comment feriez-vous pour accomplir ce défi? Boiriez-vous de l'eau? Mâcheriez-vous de la gomme à mâcher sans sucre entre les repas? Mangeriez-vous des grands repas à de grandes intervalles? Ou prendriez-vous beaucoup de petites collations, le jour comme la nuit?

Quand on parle de la nourriture, les bébés sont des personnes aussi. Ils sont des personnes «plus», car ils essaient, eux, de doubler leur poids en dedans de la moitié d'une année, avec un ventre qui est le grosseur d'une balle de golf au début de leur vie (en fait, c'est le même grandeur que leur petite main!). Bien sur qu'ils mangent, et ils mangent, et ils mangent, surtout dans les premières semaines. Si votre nouveau-né prend environ 1/2 livre par semaine (200g), il prend bien. Sinon, un conseiller d'allaitement (comme un consultant en lactation, ou un IBCLC) peut vous aider à trouver des moyens de l'aider à têter plus éfficacement. Souvenez-vous que si le lait ne rentre pas, les livres ne peuvent pas s'acumuler très vite! Voici des règles de base:

Des suces ce sont la gomme à mâcher sans sucre pour des bébés--une imitation de ce dont le bébé a vraiment besoin. Vous avez déjà deux articles de la vraie chose, ce dont il a besoin!

Penser à l'allaitement en premier quand votre bébé semble être malheureux--même s'il vient juste de manger. Il peut toujours refuser. Si quelqu'un d'autre analysait nos raisons pour vouloir manger avant de nous donner la nourriture, on virerait fou! Nous n'avons pas à demander notre nourriture, et nos bébés non plus ne devraient pas avoir à demander la leur. Que penseriez-vous d'une hôtesse qui ne voulait pas vous donner votre dessert au restaurant sous le prétexte "vous n'avez surement pas faim, vous venez tout juste de manger un spaghetti qui vous a pris quand-même 15 minutes à manger!"? Pourquoi empêcher un bébé qui grandit vite, de manger? L'allaiter librement, et fréquamment est bien plus facile que de prendre le temps pour des gros repas à de longues intervalles. Vos seins ne se sentiront pas pleins et inconfortables, et son ventre sera plus confortable aussi.

Laisser votre bébé finir le premier sein en premier au lieu de le changer de bord automatiquement après un temps prédéfini. Chaque sein donne un menu de "soupe jusqu'au dessert" de la début de la têtée jusqu'à la fin de la têtée. Aimeriez-vous qu'on vous sert un autre bol de soupe au lieu de vous apporter votre dessert? Si le premier côté ne le satisfait pas, il peut prendre le 2ième côté, et il peut même revenir au premier côté s'il veut. Si le premier côté était tout ce qu'il voulait, c'est correct.

Laisser votre bébé vous dire s'il est plein, et ne vous fiez pas sur l'horloge. Imaginez un repas où l'hôtesse arrive à votre table et vous dit que votre temps est écoulé...tout juste avant de prendre votre première bouchée de dessert!

La nuit est un moment très important pour l'allaitement. Ne soyez pas trop pressé pour que votre bébé fasse ses nuits. Gardez-le proche la nuit, pour la facilité--dans votre lit c'est le plus facile--et sachez que vous l'aidez à faire grandir son cerveau et ses os durant la nuit, quand la production du lait est à son maximum. Si nous produisons le plus de lait la nuit qu'ailleurs, ça doit être parce que nous étions créées pour allaiter la nuit!

Si votre bébé semble têter constamment et ne prend pas bien du poids, demandez de l'aide à quelqu'un qui connaît l'allaitement, comme une consultante en lactation IBCLC. Quelques changements sont souvent suffisants pour changer ce qu'il faudra changer. Lorsque tout ira bien de nouveau, vous pouvez oublier le fait de "nourrir", et vous pouvez commencer à apprécier la têtée, même la têtée de confort, qui est relaxant. Laissez à votre bébé la possibilité de vous mêner, et les livres et les grammes vont s'accumuler tous seuls.

un grand merci à Linda Smith, FACCE, IBCLC,
qui m'a laissé incorporer des parties de son exposé "Eating Patterns Game" ici

Hosting by WebRing.