Joseph Audet dit Lapointe           .

Génération 1

Sixième enfant et cinquième fils de Nicolas Audet et Madeleine Després. Son acte de naissance est introuvable; il serait né entre juillet et octobre 1680 à St-Jean de l'Ile D'Orléans; probablement le 27 octobre.  Il décède avant le 17 mars 1732, soit la date du contrat de mariage de sa fille Marie devant le notaire Joseph Fortier. Il se mariera à une seule reprise.

Joseph Audet succéda à son père sur la terre familiale. Sa mère, avec le consentement unanime des ainés de ses enfants, lui fit donation de ses droits en la succession de son père, par acte passé devant maître Étienne Jacob, le 01 octobre 1703. Joseph Audet fut l'un des paroissiens en vue de la paroisse de St-Jean de l'Ile d'Orléans. Il fut appelé à comparaître (le 31 mars 1721) devant le commissaire chargé de l'enquête au sujet des paroisses de la Nouvelle-France, avant que de les ériger civilement.

 

 

Le 05 novembre 1703 en l'église de St-Laurent de l'Ile d'Orléans, Joseph Audet dit Lapointe épousait Jeanne Pouliot, née le 07-10-1678 et baptisée le 11-10-1678 à l'église de Ste-Famille de l'ile d'Orléans. Fille de Charles Pouliot et Françoise Meunier. Le contrat de mariage avait été passé devant le notaire Étienne Jacob le 25-10-1703. Elle décéde le 29-01-1759, à l'âge de 80 ans, et est inhumée le 30-01-1759 dans le cimetière de St-Jean de l'Ile d'Orléans. Sept (7) enfants sont issus de ce mariage.
     

    

Descendance de Joseph Audet dit Lapointe et Jeanne Pouliot

       
1-Joseph

 Né vers août 1704   à   St-Jean de l'Ile d'Orléans
 Déc. le 16-12  et inhumé le 17-12-1788 à St-Jean de l'Ile d'Orléans

 Mar:  Charlotte Jahan         le 05-11-1725  à  St-Jean de l'Ile d'Orléans
 Mar:  M.-Anne Therrien     le 22-02-1740  à  St-Jean de l'Ile d'Orléans
 Mar:  M.-Josephte Plante   le 17-08-1761  à  St-Jean de l'Ile d'Orléans
2-Jeanne 

 Née le         et b. le 29-06-1706  à  St-Jean de l'Ile d'Orléans
 Déc. le

 Mar:  Ignace Moreau        le 09-11-1727 à  St-Jean  de l'Ile d'Orléans
3-Marie-Josephte  Née le                                                à  St-Jean de l'Ile d'Orléans
 Déc. le 18-05 et inh. le 21-05-1805 à  St-Jean de l'Ile d'Orléans
 Mar:   Joseph Turcotte     le 21-04-1732 à  St-Jean de l'Ile d'Orléans
 Mar:   Ignace Therrien      le 09-02-1750 à  St-Jean de l'Ile d'Orléans
4-Joseph-Antoine  Né le 04-03 et b. le 05-03-1711 à  St-Jean  de l'Ile d'Orléans

 Déc. le

 Mar:   M.-Josephte Pépin dite Lachance   le 24-11-1732 à  St-Jean  de l'Ile

             d'Orléans

5-Jean-François    Né le 14-02 et b. le 14-02-1714  à  St-Jean de l'Ile d'Orléans
 Déc. le 27-01 et inh. le 28-01-1790  à  St-Charles de Bellechasse
 Mar:  M.-Josephte Dalleray     le 04-11-1743 à  St-Jean de l'Ile d'Orléans
 Mar:  Marguerite Émond          le 21-10-1765 à  St-Charles (Bellechasse)
6-Catherine  Née le 21-10 et b. le 23-10-1715 à  St-Jean de l'Ile d'Orléans
 Déc. le

 Mar:  Antoine Viger   (veuf de Suzanne Juin)  le 07-09-1751 à 

            St-Jean de l'Ile d'Orléans

 7-Gabriel   Né le 07-03 et b. le 07-03-1717 à  St-Jean de l'Ile d'Orléans
 Déc. avant le milieu de 1790  à  Maria en Gaspésie
 Mar:   M.-Félicité Hautbois dite St-Jullien  le  08-01-1753 à  St-Michel de

             Bellechasse (elle épousera ensuite Charles Allard   le 2 juin 1790 

             à Carleton)

 

Contrairement à ses frères et soeurs qui ne pouvaient même pas signer leur nom au bas des contrats notariés de 1703 et de l'inventaire de 1706, Joseph semble avoir recu une certaine instruction. On peut le voir apposer une belle signature partout où besoin est. Peut-être est-il celui que les parents ont voulu faire instruire ! 

Au décès de son père, en décembre 1700, il n'avait que 20 ans, mais il semble il semble qu'il était celui des enfants qui l'aidait le plus à faire valoir la terre familiale. Ses trois frères ainés, Nicolas, Pierre et Jean-Baptiste étaient déjà établis ailleurs, et le garcon le suivant dans la famille n'avait que seize ans. . Par ailleurs, le contrat de donation de Madeleine Després à Joseph, en date du 01 octobre 1703, nous apprend que ce dernier demeurait avec elle depuis le décès de son mari, chargé d'elle et de ses trois enfants. Cela donne à penser qu'à la disparition de son père, Joseph avait pris la relève sur la ferme familiale. 

Alors qu'il songeait à se marier, il lui fallait penser à la facon dont il allait s'établir avec sa future. Il fut finalement décidé que la terre ancestrale lui reviendrait, et les contrats requis pour légaliser l'affaire furent passés quelques semaines avant son mariage. Par ces contrats, datés du du 01 octobre 1703, ses cinq frères et soeurs et sa mère lui cédaient leurs droits en cette terre et habitation à la condition qu'il prit soin de sa mère sa vie durant. Ses quatre frères et soeurs mineurs durent pour leur part lui céder leurs droits plus tard, comme ce, le 25 mai 1709, de son frère Francois et, le 21 mars 1712, de son frère Innocent.

 

(Ces notes sont extraites de la monographie sur les "Lapointe des Bergeronnes" par Guy St-Hilaire)  

Date de mise à jour de cette page: 1999/06/01

Date de mise à jour de cette page: 2000/08/10

Pour me rejoindre  gabriel.lapointe@videotron.ca

Hosting by WebRing.