Les Mots de Lanthrok

Le retour du Roi-Sorcier

Depuis des heures déjà, le chant rituel s'élève dans la plaine où, il y a plusieurs millénaires, se trouvait la cité de Salaza.

"Lasto an Belegúr!
Lasto Ernil Dúr!
Lasto an Belegúr!"


L'assemblée chante d'une même voix. Près de trois cent elfes noirs, tous de sombre vêtu, forment un cercle au centre duquel se trouve un autel de marbre noir.

"Hiro i fennas!
Hiro i annon!
Hiro a edro!"


Le sol tout autour de l'autel est jonché de corps inertes, dont le sang s'écoule doucement par de larges blessures.

"Lasto an Belegúr!
Lasto Ernil Dur!
Lasto an Belegúr!"


Le Prêtre-Roi Olmirian se tient devant l'autel taché de sang. Sur l'autel est enchaîné une jeune elfe portant les restes d'une robe grise. Le roi des elfes noirs sourit en regardant le visage terrifié de sa prochaine victime. Mais ce n'est pas la terreur de Mariah Mélianan qui fait sourire Olmirian. Il rit car il sait que le Grand Rituel est en voie de réussir et que bientôt le Seigneur sera là.

"Hiro a edro i annon!
Hiro a edro hi annon!
Hiro a edro Ernil Dúr!"


Le prêtre noir enfonce trois fois un long poignard dans le corps de la jeune elfe et des flots de sang coulent sur l'autel.

"An Belegúr!
Hiro a edro i annon!
An Belegúr!
Hiro a edro hi annon!
An Belegúr
Hiro a edro Ernil Dúr!"


À ces paroles, Olmirian dépose un objet de métal sur l'autel, d'où le corps de Mariah vient d'être enlevé. L'objet, un casque, a une forme étrange. Le chant rituel devient de plus en plus fort, comme crié, par des centaines de voix:

"Hiro a edro Ernil Dúr!
Hiro a edro Ernil Dúr!
Hiro a edro Ernil Dúr!"


Le chant prend fin subitement et un silence presque total prend sa place. Le casque sur l'autel se met à bouger, s'élève en même temps qu'un personnage sort de l'autel, portant le casque. Le roi-sorcier, le Seigneur des Nazgûls est de retour...



Retour

Envoyer un e-mail à Melkor

Hosting by WebRing.