Souvenir au-delà du temps

"Va"!

Le serviteur disparait alors dans un flot de lumière et le maître reste seul. "À quoi bon", pense-t-il en regardant l'endroit où était son serviteur quelques instants auparavant, "je sais déjà le résultat."

Comme pour confirmer ses pensées, dans un flash de lumière, un corps apparaît. Mais ce n'est pas son serviteur car ce personnage porte la robe d'une des écoles de la magie d'Arcane. La forme étendue est brûlée de partout, comme si elle avait été plongée dans un bain d'acide. Le Maître s'approche de la forme et dit: "Bonjour, maître Myzrul".

Myzrul, à moitié aveugle et empli de douleur demande: "Qui parle?

-Un ami." Et il ajoute: "Vous êtes dans un bien piètre état mon ami."

Il tend alors la main et le corps du jeune archimage est enveloppé de lumière blanche argentée pour un court instant. Les graves blessures du jaaderi sont guéries. "Où suis-je? demanda alors Myzrul.

-Chez moi.

-Où!" insiste le jeune homme qui observe l'endroit où il est. Il y a une brume blanche partout où se porte ses yeux. Aucun mur n'est visible. Pareil pour le sol et le plafond. Comme si ils étaient dans un nuage.

"Vous le saurez un jour" dit l'étrange personnage en se retournant. Presque immédiatement, il revient vers Myzrul qui en profite pour regarder plus attentivement cet homme. Si c'est bien un homme, car bien qu'il ait l'apparence d'un jeune homme, il a les cheveux de neige tout comme sa robe. Il est très très beau... Il a les yeux bleus et porte un médaillon où est inscrit une rune, la même que sa bague! L'archimage s'aperçoit alors qu'il n'a plus de pouvoirs, la magie n'est plus en lui. Mais il n'a pas le temps de réagir car celui qui est là, devant, lui présente un livre et un casque en disant: "Voici votre livre et un cadeau".

Myzrul prend le livre qui porte sur la couverture un symbole magique inconnu et ensuite regarde le casque. Il est fait d'un alliage argenté et est très bien travaillé, mais ce qui fascine le plus le jeune homme, c'est la pierre qui y est sertie: c'est la pierre trouvée chez Céliane la Blanche! Il place le casque sur sa tête et le personnage vêtu de blanc luit dit avec sérieux: "Maintenant, partez en votre temps et suivez votre destin, maître Myzrul". C'est dans une éblouissante lumière que disparaît le jeune archimage.

L'homme aux cheveux blancs reste un moment immobile, à regarder droit devant lui, puis il pose son regard sur le sarcophage qui vient d'apparaître. Il est fait de verre translucide et on y voit à l'intérieur le corps d'une jeune femme d'une beauté impensable. Mais malgré cette splendeur, le corps garde l'immobilité que seule la mort sait créer.

Les yeux du jeune homme fixent la femme quand il dit, d'une voix qui semble sortir de partout à la fois: "J'ai échoué cette fois, mon aimée, mais je te le promet, je réussirai à briser notre destin. Je réussirai et je les détruirai tous...tous les dieux."





Retour

Envoyer un e-mail à Melkor

Hosting by WebRing.