Mara après l’enlèvement


Mara, au moment ou le mage noire s’empare d’Elsméa, réussi à s’échapper de l’emprise des démons aillé et elle tombe dans un portail.

La démone c’est retrouvé dans un monde parallèle a celui du groupe. Dans cet univers, la Fédération Talandalorienne, une union des fédérations de Talandir et Andalorienne, c’est emparé de l’Empire Terran et d’un très grand territoire dans la galaxie.

Durant un temps, Mara a été prise en charge par la Fédération qui l’a formé pour devenir une agentes spéciales de la Fédération. Son travail étant d’éliminer les agents terroristes dans la fédération.

La Fédération a aussi aidé grandement Mara en effectuant une opération délicate pour lui enlever les glandes particulières causant les odeurs et les «besoin» de procréation. Mara n’était donc plus une véritable démone.

Durant plusieurs années, elle a suivit les ordres sans vraiment se poser de question. Son objectif étant toujours de gagner suffisamment d’argent pour trouver un moyen de retrouver Elsméa.

Mais après plus de 10 ans, elle a commencé à se décourager, vu le peu de chance que la jeune fille ait survécu si longtemps dans le monde infernal. Elle a alors commencer à s’habituer lentement à l’idée que, peut être, elle habiterait pour toujours dans cette dimension.

Durant la douzième année en tant qu’agent de la fédération, elle a réalisé que certains de ceux qu’elle était chargée d’éliminer étaient en fait des résistants à l’oppression de la fédération. C’était des résistant à l’hégémonie de la Fédération.

De plus, certaines actions commander par les responsables de la Fédération était simplement abjecte. Entre autre, l’exécution d’une famille entière, dont 2 jeunes enfants. C’est cette mission qui la décida car elle refusa de l’effectuer.

Elle a donc décidé de quitter la fédération. Mais cela n’a pas été aussi simple qu’elle le croyait. Elle était une agente importante de la fédération et surtout, elle était constamment espionnée à son insu. Mara a donc été rapidement intercepté par les forces militaires de la Fédération et elle aurait probablement été exécutée si ce n’est que sa tentative de défection n’avait pas passé inaperçu dans les organisations anti fédération.

L’un des groupes a payé une organisation criminelle, l’Ordre de Tenebria, pour lui livrer Mara. Le chef du groupe d’infiltration qui a libéré Mara lui a parlé longuement de l’Ordre de Tenebria et du fait qu’elle pourrait se joindre à cette organisation si elle le voulait.

Mara a refusé, ne voulant plus travailler pour le mal.

Le problème, c’est que l’organisation anti fédération n’a payé pour sa libération que pour pouvoir l’interroger sur la fédération et les nombreux secret que Mara avait en sa possession.

Elle a collaboré pleinement, sachant que c’était probablement pour prouver sa bonne foi et que bientôt elle serait libérée.

Elle avait tord.

Après plusieurs jours d’interrogatoire, de plus en plus déplaisant, elle a eu la confirmation d’une crainte qui n’avait cessé de grandir : Elle n’avait pas été libérée pour être l’allié des anti fédération, mais bien pour les informations qu’elle détenait. L’organisation ne pouvait oublier qu’elle avait été l’une des plus efficaces assassin de la Fédération et pour cela, elle allait être exécuté après l’interrogatoire !

Sauf que les interrogateurs avaient oubliés que ce n’était pas pour rien que Mara était une puissante agente de la Fédération.

Mara a rapidement été en mesure de s’échapper du complexe où elle était retenue et à s’emparer d’un navire des rebelles. Ce n’est que rendu dans l’espace que Mara a réalisé qu’elle n’avait nul endroit ou aller.

C’est aussi à ce moment là qu’elle a reçu une communication du même chef d’infiltration qui l’avait libéré de la prison Fédérale. L’Ordre de Tenebria était encore et plus que jamais intéressé à la recruter.

Mara n’ayant pas vraiment le choix décida d’accepter.

Elle devint donc membre de l’Ordre de Tenebria.

Elle en appris plus sur l’Ordre durant les semaines et les mois suivants, durant lesquelles elle a subit un entraînement poussé tant physique que mental, mais aussi durant lesquelles elle a été étudier et questionné par les gens de l’Ordre, probablement pour trouver les faiblesses et les motivations de Mara.

C’est là qu’elle appris la langue des Dyari de manière presque parfaite, car c’est la langue des membres de l’Ordre de Tenebria.

Elle appris aussi que l’Ordre de Tenebria avait le pouvoir de lui permettre de retourner dans son univers et que Elsméa était encore en vie, même si elle était dans une dimension infernale.

Elle devint ensuite une Ombre. Une agente d’infiltration responsable d’espionner, de voler et de temps en temps de tuer.

C’était semblable tout en étant très différents de son travail pour la Fédération. Car les missions étaient toujours présenté avec des évidences pour le prouver, comme étant des missions contre des personnages ou organisation causant le mal.

Mais Mara n’était pas dupe, elle savait pertinemment que c’était exprès que les missions contre la morale de Mara ne lui était jamais confiée. Elle était malgré tout relativement heureuse car elle n’était pas vraiment maléfique. Tout cela changea lors de la mission sur Sarkila X.

En effet, après 8 années, elle fut envoyé sur Sarkila X, une planète hautement industrialisé, une unique et immense cité couvrant une bonne partie de la planète, mais surtout, une cité en pleine guerre civile. La mission était de retrouver une famille et de l’évacuer de la planète.

Dans cette cité, Mara a vue l’horreur et la démence partout. Grâce à sa puissance de feu et son entraînement, elle a réussi à pénétrer au cœur de la cité. La famille qu’elle devait sauver avait été entièrement anéantie, et Mara commençait à douter de la possibilité pour elle de fuir quand elle a découvert, dans un complexe sous terrain, un navire de combat expérimentale. Ce navire est très rapide et presque invisible à l’œil nu car la composition de la coque semble refléter la lumière...

Elle s’empare du navire et s’envole pour quitter la planète quand un phénomène étrange projette le navire dans les dimensions. Mara perd conscience.

Quand elle s’éveille, elle est dans un navire ressemblant à un navire de la Fédération Talandalorienne. Rapidement, elle réalise qu’elle n’est pas dans le même univers car il s’agit de la fédération de Talandir et que la fédération Talandalorienne n’existe pas.

Elle est contacté par Jenkara K’ta’viiri et après de longues minutes de discussion mentales, accepte de l’aider en échange d’informations sur l’endroit où se trouve Elsméa. Elle sort donc du vaisseau et s’attaque aux gardes pour aller rejoindre une femme qui serait en danger dans le navire. Quand elle arrive sur place, elle réalise que c’est Iris !

Mara tient son identité secrète car elle a encore honte, malgré les années, de la trahison qu’elle a commise contre Iris et sa fille. Elle conduit Iris au lieu convenu, près des restes du vaisseau K’ta’viiri qu’Iris ouvre grâce aux pouvoirs des Althas.

Jenkara K’ta’viiri dit alors à Mara ou se trouve la fille de Iris, sur Kulthéa.

Jenkara K’ta’viiri demande à Mara de l’accompagner, de devenir sa garde personnelle, mais Mara refuse et dit verbalement et dans un Dyari parfait :

Ce n’était pas dans le contrat, je dois repartir !

Jenkara K’ta’viiri lui dit alors que sortir du vaisseau avec son navire tient du suicide et que de toute manière, la jeune fille qu’elle recherche n’est plus celle dont elle se souvient après ces longues années dans le plan des enfers. Mara lui répond :

Je dois tenter ma chance quand même.

Mara s’élance alors vers le fond du hangar et c’est alors que Jenkara dit, devant le regard interrogateur d’Iris lui dit : Mara à décidé de partir de son coté.

Iris : C’est Mara ?!!!

Jenkara: Oui, c’est le nom qu’elle a donné. Vous la connaissez ?

Iris : Mara !

Mais Mara ne répond pas, elle est devant une porte qu’elle ouvre et disparaît sans regarder en arrière.

Mara a réussi, dans la confusion causée par une attaque par des Kargs contre le navire de la fédération, à prendre son navire et à fuir les combats. C’est à ce moment qu’elle entend le signale de détresse de Rowan.

Rowan : Mayday, Mayday !

Mara est rapidement à coté de leur navire, dans son vaisseau très rapide et presque invisible à l’œil nu car la composition de la coque semble refléter la lumière… Le navire attaque rapidement les vaisseaux ennemis et les détruit avec une puissance de feu impressionnante.

Quand le combat est terminé, ils entendent une voie dans la radio, celle de Mara qui parle dans un Dyari parfait (ou du moins aussi bon que celui de Délos) :

Iris ?

Elle est vivante.
Elle est perdue, mais elle est vivante.
Je promets de la retrouver.
Pardonne moi.

Le navire de Mara quitte en hyper espace.

Elle laisse un message sur Hyperion quelques jours plus tard avant de quitter pour Kulthéa.

Le navire de Mara s’écrase en mer sur Kulthéa à la fin de l’année 6051 car Mara n’a pas réussi à éviter les flux d’eassence. Mara retrouve Elsméa au début de l’année 6052.

Retour

Envoyer un e-mail à Melkor

Hosting by WebRing.